Portal Mrooczlandia





[ Magia ] : [ Publikacje ] : [ Kult Wiedźm w Zachodniej Europie ]

Załącznik II: Proces Silvain Nevillon i Gentien le Clerc w Orleanie, lata 1614-15


(Proces ów został tutaj przytoczony jako przykład procesu sądowego o dokonywanie samego wiedźmiarstwa rytualnego, bez zarzutów o rzucanie czarów.)

"Arrest & procedure faicte par le Lieutenant Criminel d Orleans, contre Siluain Neuillon, Gentien le Clerc dit Niuelle, & Mathurin Ferrand du village de Nouan en Sologne, conuaincus de sortilege le 20 Juin 1614. Le Vendredy 20 Iuin 1614 ledit Lieutenant procedant à l'audition dudit Neuillon comireur & Masson, aagé de 77 ans. Ledit Lieutenant Criminel luy ayant dit qu'il luy vouloit faire raire on razer le poil & changer d'habits: afin qu'il dict verité. L'accusé s'escria en ces mots, Comment me veut-on faire mourir, Messieurs, si ie vous confesse la verité, vous ne me ferez pas razer.

A confessé auoir esté an Sabbat prez Nouan, en vn lieu nommé Oliuet, Dit que le Sabbat se tenoit dans vne maison, où il vit à la cheminée com(m)e ledit Sabbat se faisoit, vn homme noir duquel on ne voyoit point la teste, & deux cheures on boucs en la mesme maison ayant grand poil noir. Il y auoit 200. personnes tons masquez, excepté vn nominé Ferrand. Qu'allant à l'offrande aucuns baillent de l'argent comme à l'Eglise.

Vit aussi vn grand homme noir à l'opposite de celuy de la cheminée, qui regardoit dans vn liure, dont les feuillets estoient noirs & bleuds, & marmotoit entre ses dents sans entendre ce qu'il disoit, leuoit vne hostie noire, puis vn calice de meschant estain tout crasseux. Vit que tons les assistans dançoient en bransles dos à dos, & deux boucs ou cheures auec eux. Il y auoit des viandes si fades qu'il n'en peut aualler, & croit que c'estoit de la chair de cheual, & que ledit hom{m}e noir parloit comme si la voix fut sortie d'vn poinson: Et vit enuiron douze enfans portez par des femmes, & que le Diable batit vne femme auec vn baston, de ce qu'elle n'auoit pas apporté son enfant comme elle auoit promis, bailloit ledit homme noir des gasteaux auxdits petits enfans.

Dit que ceux qui ne vont au Sabbat, payent huict sols, qu'il y a des processions où il a veu par fois six cens personnes, que les deux Diables qui estoient au Sabbat, l'vn s'appelloit l'Orthon, & l'autre Traisnesac, & qu'ils se baissoient enuers ceux qui leur emmenoient leurs enfans comme pour les remercier, & baisoient leursdits enfans au cul.

Dit qu'il a veu le Diable en plusieurs façons, tantost comme vn bouc, ayant vn visage deuant & vn autre derriere, ores comme vn gros mouton. Qu'on baptise des enfans au Sabbat auec du Cresme, que des femmes apportent, & frottent la verge de quelque homme, & en font sortir de la sentence qu'elles amassent, & la meslent auec le Cresme, puis mettent cela sur la teste de l'enfant en prononçant quelques paroles en Latin.

Dit aussi auoir veu des Sorciers & Sorcieres qui apportoient des Hosties an Sabbat, lesquelles elles auoient gardé lors qu'on leur auoit baillé à communier à l'Eglise, & que le Diable faisoit des gestes comme en depitant sur icelles Hosties, desquelles on faisoit de lit poudre, & quelque fois on les mettoit dans l'eau, & que le Diable estoit fort ayse quand on luy apportoit lesdites Hosties.

Dit auoir ouy dire à Guilleaume le Clerc dit Nitelle, que pour auoir faict mourir vn homme le Diable donnoit de recompence huict sols, & pour vne femme cinq sols. Dit que le Diable les bat ail Sabbat, quand ils ne sçauent rendre compte d'auoir fait quelque mal, & qu'il leur dit en se separant vengez vous, autrement vous mourrez. Dit que le iour qu'on a esté a la Messe, on ne peut estre ensorcellé, on qu'on a vn "Agnus Dei" sur soy, que bien souuent ils appellent l'Hostie Iean le blanc, que les femmes chantent des chãsons en l'honneur du Diable, & qu'à l'entree & sortie de table au Sabbat, on dit au Diable nous vous recognoissons pour nostre maistre, nostre Dieu, nostre Createur.

Que le Diable dit le Semõ au Sabbat, mais qu'on n'entend ce qu'il dit, parce qu'il parle com(m)e en grõdant, & qu'il iette de la poudre par toute l'assemblée, com{m}e on fait de l'eau beniste. Vit qu'on frappoit dans l'eau d'vne baguette, & aussi tost vit comme il luy sembloit que c'estoit de la gresle. Dit estre allé souuent an Sabbat de son pied tout esueillé, & ne se grassoit point, d'autant que c'estoit folie de se graisser quand on tie va pas loing".


strona 1 | 2


Powrót do "Kult Wiedźm w Zachodniej Europie"



Reklama charytatywna:
Pajacyk.pl




ميترا / मित्र / Ми́тра / Mitra
Mitra Taus Melek

Misja | Polityka Prywatności | | Kontakt | Zgłoś Błąd | Pióropusz.Net | Magical-Resources.Net
Internationale: Российская Федерация | English language | Deutsche Sprache | China | Lingvo Internacia


Portal Mrooczlandia www.Mrooczlandia.com
Wszelkie prawa zastrzeżone ©